Advertising Console

    Soudan du Sud – Des vagues de réfugiés venus du nord

    Reposter
    145 vues
    Le camp de Yida au Soudan du Sud se révèle depuis le ciel : plus de 75 000 réfugiés soudanais vivent ici... Et l'aide humanitaire reste leur seul moyen de survie.
    MSF est présente à Yida depuis décembre 2011 pour fournir une aide médicale aux réfugiés qui fuient la région du Sud Kordofan, où les forces armées soudanaises affrontent le mouvement pour la libération du peuple soudanais.
    L’intervention des humanitaires à Yida est compliquée, car le nombre de réfugiés varie sans cesse et les arrivées se font par vagues difficiles à anticiper.
    Entre mai et juillet 2012, au plus fort de la saison des pluies, la population du camp a été multipliée par quatre. Jusqu’à 1000 personnes arrivaient ici quotidiennement, après des jours de marche.
    Les inondations rendaient l’approvisionnement du camp extrêmement compliqué… Les organisations humanitaires ne s’étaient pas préparées à cette crise… Durant l’été, la mortalité a largement dépassé le seuil d’urgence. Jusqu’à cinq enfants décédaient chaque jour.
    Le plus dur de la crise est maintenant passé… Mais de nouveaux problèmes surgissent.
    Le camp est proche des zones contrôlées par les rebelles de l’autre côté de la frontière. Un autre site a donc été ouvert plus à l’est pour tenter de décongestionner Yida.
    Le manque de latrines, de points d’eau… Et de manière plus générale, les mauvaises conditions d’hygiène qui persistent dans le camp laissent à penser que cette année, de nouveau, la saison des pluies posera de sérieux défis médicaux et logistiques aux équipes. La constitution d’un stock de médicaments et la construction d’un hôpital en dur devraient permettre d’y répondre, au moins en partie.