Advertising Console

    Music Chleuh_ illis N'Tihihit

    Reposter
    muslima_classic

    par muslima_classic

    172
    102 984 vues

    177 commentaires

    Mike_alpha
    Qui peut aujourd'hui au maghreb jurer qu'il est vraiment arabe ou berbère ?
    Parler l'arabe berbérisé fait il de vous un arabe ? c'est pas ce qu'en pense les moyen orientaux (salaudien) qui traitent les maghrébins arabisés ou non de enfants des berbère (abnaou barabira) ou africains !
    Parler le berbère fait il de vous un berbère et est ce que cela enlève tout doutes d'avoir une lignée arabe, grec, romaine, byzantine, phéniciene ou mixte : rien n'est moins sur !

    une identité ça se construit : un berbère sur 20 générations peut devenir aujourd'hui le pire ennemi de la culture amazight, fervant défenceur d'une pseudo arabité soupoudré d'islamisme pour l'unité votez pour moi, sinon vous êtes mécréants ! Et, en face un berbère qui sur 20 générations était arabe :) / les cultures et les différences sont une richesse et s'additionnent mais ne s'opposent pas à part pour diviser ! Mais faut toujours respecter l'hôte qui vous accueillent !
    Par Mike_alphaIl y a 6 ans
    Mike_alpha
    Pour répondre à la question quels sont les dynasties berbères ? c'est celle qu'avec un certain aveuglement vous appellez les dynasties arabes. Depuis l'arrivée des arabes au maghreb sans les berbères, vous n'auriez jamais pris l'espagne, le portugal etc... Et, à chaque fois qu'un arabe a refusé de partager le pouvoir avec ceux qui l'ont aidé à le prendre ce pouvoir : ça a donné des révoltes, des divisions et des chuttes comme celle de cordoue et de l'Espagne en général ! Car les berbères ne sont pas islamophobes mais ils refusent de se soumettre car ils sont des hommes libres (imazigheren), on peut si on veut se soumettre à Dieu mais on refusera toujours de se soumettre à des hommes ou à une civilisation qui veut effacer notre civilisation, nos traditions, notre langue ! (vous ne nous prendrez pas en otage avec l'islam (arabité vs amazighirisme), au risque de voir les générations à venir se tourner vers une autre religion ! ça sera la faute des arabes !)
    Par Mike_alphaIl y a 6 ans
    Mike_alpha
    Après l'abdication de Moulay Hafiz en faveur de son frère Moulay Youssef, la «pacification» du pays commença sous la conduite du général Louis Hubert Gonzalve Lyautey. Marrakech fut occupée en septembre 1912, et Agadir l’année suivante. Jusqu’en 1925, Lyautey, nommé «résident général» du Maroc (de 1912 à 1926), s’efforça de mener une politique respectueuse envers les habitants du pays. Il pratiqua une politique berbériste légaliste
    Toutefois, l'occupation française, renforcée par l'arrivée massive de colons, provoqua de nombreuses révoltes nationalistes dont la plus importante, la guerre du Rif, dirigée par Abd el-Krim, se poursuivit de 1921 à 1926. Elle ne put être matée que par une alliance militaire franco-espagnole dirigée par le maréchal Pétain près de 100 000 hommes; le Haut-Atlas soumis officiellement qu’en 1934. La vallée du Draa restèrent encore longtemps en dissidence. Entre 1921 et 1934 27000 soldats français tués.
    Par Mike_alphaIl y a 6 ans
    Mike_alpha
    La prise d'Alger par les Français en 1830, très mal accueillie au Maroc, amena le sultan Moulay Abd al-Rahman (1822-1859) à soutenir l'émir Abd el-Kader dans sa lutte nationaliste. En tentant de reprendre les villes de Ceuta et Melilla, les Marocains déclenchèrent une expédition espagnole qui s’empara de Tétouan, en 1860. L’affaiblissement du Maroc, contraint de payer d’importantes indemnités de guerre, suscita les rivalités européennes.Entre 1900 et 1903, la France occupa une partie du Maroc. En 1904, la France, la Grande-Bretagne et l’Espagne conclurent des accords qui prévoyaient un partage du Maroc. L’Espagne étendait son influence sur le Rif, dans l’arrière-pays de Ceuta et de Melilla; la Grande-Bretagne renonçait à ses visées sur le reste du pays au bénéfice de la France, en contrepartie de l’abandon de celles de la France sur l’Égypte. La conférence d’Algésiras d'avril 1906 plaça le Maroc sous la tutelle des puissances européennes.
    Par Mike_alphaIl y a 6 ans
    Mike_alpha
    La dynastie alaouite connut son apogée sous Moulay Ismaïl (1672-1727), le bâtisseur de Meknès et le monarque marocain le plus célèbre en Occident. Il s’engagea dans la reconquête du pays sur les chrétiens (Espagnols et Portugais occupant des ports) et mena la lutte contre les Ottomans. Son règne fut suivi d’une longue période de rivalités familiales, ponctuées de brefs interludes de paix et de prospérité relatives. Vers la fin du XVIIIe siècle, il ne restait plus que le tiers septentrional du Maroc qui demeurait sous l’administration du sultan: c’était le Bled el-Maghzen, pays soumis à l’impôt, donc à l’autorité chérifienne, tandis que le reste du pays se trouvait en situation de quasi-insoumission (Bled el-Siba, «pays de la dissidence»). Cet état d'affaiblissement du royaume chérifien ne pouvait que tenter les puissances européennes à un moment où elles cherchaient à étendre leurs colonies
    Par Mike_alphaIl y a 6 ans
    Voir plus de commentaires