Advertising Console

    LE 19H du 10 juin 2013

    Reposter
    Public Sénat

    par Public Sénat

    1,7K
    237 vues
    Aux Etats-Unis, les ramifications du programme de cyber surveillance PRISM ne cessent de s’étendre après les révélations d’Edward Snowden, ancien agent de la CIA de 29 ans réfugié à Hong-Kong. L’homme a remis au quotidien britannique The Guardian de nombreux documents qui mettent en lumière des pratiques de cyber écoute héritées de l’ère Bush. Sommes-nous tous écoutés au téléphone et surveillés sur Internet ? La sécurité nationale justifie-t-elle ce genre de pratiques ? Michel Grossiord ouvre le débat avec Jérémie Zimmermann, co-fondateur de la Quadrature du Net, François-Bernard Huyghe, directeur de recherches à l’IRIS et Olivier Kempf qui dirige la collection "Cyberstratégie" chez Economica. Le sénateur centriste Jean-Marie Bockel, spécialiste des questions de cyberdéfense intervient lui par téléphone depuis l’Alsace.

    Dans le reste de l’actualité, le PDG d’Orange et ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde Stéphane Richard est placé en garde en vue dans le cadre de l’affaire Tapie. Le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici annonce que l’Etat va se porter partie civile dans le dossier.

    Sur le plan social, Michelin va cesser ses activités poids-lourds et supprimer 700 emplois à Joué-lès-Tours dans l’Indre tandis que le tribunal de commerce de Paris rejette les deux offres de reprise de Virgin.

    Invités :
    - Jérémie Zimmerman, porte-parole et co-fondateur de La Quadrature du Net
    - François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l’IRIS, spécialisé sur la communication, la cyberstratégie et l’intelligence économique, responsable de l'Observatoire Géostratégique de l'Information
    - Olivier Kempf, conseiller éditorial de la revue Défense Nationale, dirige la collection "Cyberstratégie" chez Economica, maitre de conférence à Sciences Po