AGDE - LE BILAN DU CONSEILLER GENERAL par Henri Geoffroy

HERAULT TRIBUNE
202
5 350 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Sous les fraîches frondaisons du parc du Château-Laurent, est rassemblée une foule de citoyens venue écouter le bilan de l’action du Conseiller Général Sébastien Frey.

Tout d’abord, le Maire Gilles d’Ettore salue une assemblée qui a préféré suivre le discours de l’élu du département plutôt que le Tennis et ses phases finales.

Il met en avant le travail de Sébastien Frey qui est animé par un état d’esprit toujours axé sur l’intérêt général.

Il poursuit en évoquant ces treize années de travail en commun, dans la joie et toujours avec le sourire. Entre eux deux, il n’y a pas une ombre au tableau malgré quelques sensibilités différentes et c’est ce qui fait la richesse de la démocratie, termine Gilles d d’Ettore après avoir évoqué quelques réalisations pour lesquelles Sébastien Frey a obtenu des financements, comme les deux giratoires de la Montée de Joly et du Monaco et les 26 kms de pistes cyclables.

Le Conseiller Général salue M. le Maire, les élus, les Présidents d’Association, les membres des Comités de Quartier et l’ensemble des citoyens. Il remercie le Maire pour les propos tenus et confirme qu’une collaboration étroite rend la vie plus facile pour obtenir des financements auprès de la collectivité.

Il rappelle ses engagements pris, il y a 5 ans concernant le fonds et la méthode.

Une approche pragmatique pour obtenir des résultats concrets. Un des rôles essentiels étant un « facilitateur » auprès des Maires, des Présidents d’Associations, des entreprises et des citoyens.

Ce rôle se joue par des permanences hebdomadaires, des visites sur le terrain et la réunion publique annuelle. Sébastien Frey insiste particulièrement sur l’exigence d’informer, d’écouter son interlocuteur avec toujours une marque de respect.

Sous les conseils de ses enfants, Il a du se mettre à l’air du temps avec un blog. Il est aussi présent sur les réseaux sociaux.

REALISATIONS

Il estime que la première solidarité c’est l’emploi donc priorité au développement économique. Le tourisme étant la filière qui crée des emplois.

Aussi, il a agit par des actions concrètes en finançant pour :

- 30000€ le Salon Nautique avec l’appui des professionnels, de la Sodéal et de l’Office du Tourisme

- 10000€ la Maison du Travail Saisonnier

- 225000€ l’Office du Tourisme d’Agde

- 90000€ l’Ateliers des Métiers d’Art

- 131111€ la restauration du Château Laurent.

Mais, il n’oublie pas les filières économiques traditionnelles qui constituent l’identité de notre territoire et qui participent au développement.

L’agriculture avec un plan d’aménagement des Verdisses qui doit redevenir un périmètre naturel d’espaces verts et non un espace occupé par des gens qui n’ont rien à y faire.

La viticulture avec l’aire de lavage des machines agricoles et la pêche avec l’agrandissement du port du Grau d’Agde.

Il propose d’aménager les liaisons routières Nord-Sud afin de valoriser les potentialités du territoire avec le doublement de la RD 612.

Fin de la 1ère partie. A suivre.

Henri GEOFFROY

0 commentaire