Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Liker
À regarder plus tard
Partager
Ajouter

Christophe Girard : "[Groupuscules néonazis] Il y a une espèce de liberté de parole assez immonde qui s’exprime"

il y a 5 ans57 views

L'invité politique
Le 7 juin 2013 à 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique ,
Christophe Girard, Maire du 4ème arrondissement de Paris
Invité de Perrine Tarneaud et Guillaume Tabard

Extraits

A propos de la récupération politique autour de la mort de Clément Méric :
« Je partirai d’abord de la réalité, c’est-à-dire des parents qui viennent de perdre leur fils. Ca demande un peu de dignité de la part de tout le monde. J’ai accompagné Anne Hidalgo à la manifestation hier parce que ça nous a paru naturel, comme responsables politiques parisiens, d’aller manifester notre écœurement, notre colère, notre tristesse. (…) Que tout le monde se calme et qu’on laisse la police faire son travail. (…) Évitons les amalgames. (…) C’est dramatique, c’est tragique mais il n’y pas de récupération à faire. (…) Quand on renvoie dos à dos l’extrême-gauche et l’extrême-droite, je trouve que l’on fait une erreur. (…) Ce n’est pas la même logique. »

A propos d’une éventuelle responsabilité de la manif pour tous dans ce climat :
« C’est vrai que l’on a vu, en marge de ces manifestations, venir perturber et chercher la bagarre des extrémistes très violents, qui ont mis les manifestants dans une situation de danger. Je suis contre ces amalgames. Tout le monde a le droit de manifester, à partir du moment où l’on respecte les règles et les lois de la République. »

A propos d’une éventuelle loi pour interdire les groupuscules :
« Il y a une espèce de liberté de parole assez immonde qui s’exprime. (…) Comme l’a dit Manuel Valls, il faut d’abord que la police fasse son travail, et ensuite, selon les éléments trouvés sur ces groupuscules, que le Parlement puisse légiférer. Mais faisons les choses dans le respect des règles de la République, pas dans la précipitation et l’émotion. »

A propos de la loi sur le mariage pour tous :
« J’ai vraiment insisté pour qu’après la promulgation de la loi, nous continuions le débat. Moi je continue à convaincre dans le respect. (…) J’invite les parents à une grande prudence vis-à-vis de leurs enfants. »

A propos de la PMA et de la GPA :
« François Hollande a été très clair pour ce qui est de la GPA. Il a indiqué que tant qu’il serait Président de la République, il n’y aurait rien de fait [dans ce sens]. La PMA, elle est pratiquée, c’est un sujet qui mérite d’être encadré. Je suis plutôt pour la protection de ceux et celles qui la pratiquent. (…) Ce n’est pas un droit, c’est la vie de chacun. »

A propos d’Anne Hidalgo :
« Connaissant bien Anne Hidalgo, (…) ce n’est pas tout à fait dans sa nature d’avoir peur. (…) Elle a une très grande part dans le bilan de Bertrand Delanoë. »

A propos de Nathalie Kosciusko-Morizet :
« C’est une candidate qu’il faut respecter (…) mais nous la combattrons sur les idées et son programme quand nous le connaîtrons. »

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Christophe Girard : "[Groupuscules néonazis] Il y a une espèce de liberté de parole assez immonde qui s’exprime"
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x10ntqk" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus