Eduardo Rihan-Cypel : " Il doit certainement y avoir, on le sait, des gens néonazis au Front National. Madame Le Pen doit faire le ménage""

Public Sénat
1,1K
46 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'invité politique
Le 6 juin 2013 à 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique,
Eduardo Rihan-Cypel, député PS de Seine-et-Marne
Invité de Gilles Leclerc et Guillaume Durand

Extraits

A propos de l’agression mortelle d’hier soir et des groupuscules d’extrême droite :
« C’est un crime abominable, insupportable. (…) On a déjà demandé (…) la dissolution de tous les groupes extrémistes, de fanatiques. (…) Il faut se donner les moyens d’interdire que ces groupuscules existent, sous quelque forme que ce soit. Il y a une sorte de violence brune qui frappe la France, et qui est attisée par tous les propos extrémistes qu’on a pu entendre ses derniers mois. (…)
« Il y a encore du ménage à faire au Front National. Il doit certainement y avoir, on le sait, des gens néonazis au Front National. Madame Le Pen doit faire le ménage si elle veut avoir un minimum de crédibilité, ce qu’elle n’a pas aujourd’hui. (…) Fréquenter et fricoter avec ces groupuscules d’extrême droite est une chose très dangereuse et c’est d’autant plus dangereux aujourd’hui que l’UMP se mêle à tout ça en s’extrémisant. » (…)
« On sait très bien qu’il y a des gens avec des croix gammées dans les défilés du Front National. (…) Est-ce qu’ils vont tout de même garder ces franges extrémistes au sein de leur famille politique ? Ou est-ce qu’ils vont enfin s’en débarrasser ? Parce que ça ferait du bien à la République. »

A propos de l'augmentation des tarifs d’électricité proposée par la Commission de Régulation de l'Energie:
« Ces chiffres ne sont pas acceptables, comment voulez vous qu’on accepte une augmentation de cette nature alors que le pouvoir d’achat des Français est au plus bas ? »

A propos de la candidature de Cécile Duflot à Paris:
« Je souhaite qu’à Paris, la gauche soit rassemblée dès le premier tour. »

A propos de François Fillon et du débat de ce soir :
« Je ne comprends pas toute l’importance qu’on donne à Monsieur Fillon aujourd’hui. (…) Quelle est sa légitimité ? Il n’est pas chef de l’opposition. (…) Je pense qu’il va souffrir ce soir face à Bernard Cazeneuve, et sur le fond, et sur la forme.»

A propos de la publication du patrimoine des élus :
« La transparence, oui ; l’exhibitionnisme, non. »

0 commentaire