Drancy 1941-1944 - Partie 2 de 2

AngelEvil Quebec
874
161 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Drancy : ville de la Seine Saint-Denis, située aux portes de Paris.
Drancy, pour toujours, symbole de la déportation des Juifs de France.
Drancy, dont la mémoire dérange encore, s’apprête à recevoir bientôt le président François Hollande pour inaugurer son nouveau centre d’histoire et de mémoire qui ouvrira ses portes au public cet automne en lieu et place de l’ancien camp.

La Cité de la Muette fut le lieu de transit des Juifs arrêtés en France et déportés ensuite vers les camps de la mort. Pour plus de 65 000 Juifs de France, elle fut l’antichambre de l’extermination, gardée par des gendarmes Français, soutenue par Vichy.

Le discours du président de la République est très attendu par les diverses institutions et associations représentatives des fils et filles de déportés juifs de France, et devrait s’inscrire dans la continuité de celui prononcé en juillet dernier pour l’anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv : " La France, à ce moment-là, la France patrie des Lumières et des droits de l’homme, terre d’accueil et d’asile, la France accomplissait l’irréparable " déclarait-il en citant Jacques Chirac, avant d’ajouter avec force : " ce crime a été commis en France par la France ".

Ce documentaire a pour vocation de raconter dans son intégralité l’histoire du camp à l’aide des dernières découvertes d’archives menées par le Mémorial de la Shoah et grâce aux recherches récentes d’historiens dont Michel Laffitte, spécialiste de Drancy et coauteur du film. Le film revient sur l’histoire méconnue de ce camp aux portes de Paris dont la mémoire a été engloutie dans le tourbillon de la Shoah.

Apportant un nouvel éclairage sur le sort des Juifs en France pendant la seconde guerre mondiale et le partage des responsabilités entre autorités nazies et administration française, " Drancy 1941-1944, un camp aux portes de Paris " contribue à l’essentiel travail de mémoire et à la compréhension, encore et toujours, de ce que furent les régimes de haine.

0 commentaire