Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Manif pour tous : une dernière pour l’honneur ?

    Repost
    LCP

    par LCP

    2,6K
    4 221 vues

    Ils étaient 150 000 selon la police, plus d’un million selon les organisateurs : les « anti-mariage pour tous » ont défilé hier dans les rues de Paris, et se sont tous réunis sur l’esplanade des Invalides peu avant 17 heures. Objectif : réaffirmer leur opposition à la loi Taubira, qui a pourtant été promulguée il y a huit jours. Mais le mouvement anti-mariage est désormais divisé : Frigide Barjot, la porte-parole de la Manif pour tous a décidé de ne pas se joindre au cortège, craignant des violences sur sa personne de la part des manifestants les plus radicaux qui lui reprochent sa position pour l’union civile des homosexuels. Des violences ont d’ailleurs éclaté en début de soirée entre militants d’extrême droite et policiers. Des journalistes ont été pris à partie. Un peu plus tôt dans la journée, des militants du groupuscule d’extrême droite « génération identitaire » ont escaladé une terrasse du siège du Parti socialiste, déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire « Hollande démission ».
    L’UMP est également divisée : si certains ont tenu à manifester comme Jean-François Copé ou Henri Guaino, d’autres ont refusé de se joindre au cortège. Alain Juppé a même déconseillé de se rendre à la manifestation. Le discours diverge également sur les suite à donner au mouvement : Le président de l’UMP a appelé les militants anti-mariage gay à rejoindre les rangs de son parti, s’attirant les foudres de Laurent Wauquiez, vice-président de l’UMP : « Le but n’est pas de transformer ceux qui sont là en militants. Il faut respecter ce mouvement, ne pas l’instrumentaliser », a-t-il signalé.
    Cette grande manifestation pourrait être la dernière, ce qui soulagerait la majorité et lui permettrait de clore le dossier « mariage pour tous ». D’après un sondage Ifop pour le JDD publié samedi dernier, 72% des Français pensent que les manifestations contre la loi Taubira doivent cesser.



    Le mouvement anti-mariage pour tous peut-il continuer ? Peut-il prendre une tournure politique ? François Hollande a-t-il eu raison de ne pas céder face à la rue ? L’UMP peut-elle abroger la loi si elle revient au pouvoir ?



    Les invités d’Arnaud Ardoin en débattent ce soir sur le plateau de Ca vous regarde :



    Invités :

     Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien-Démocrate

     Thomas Legrand, éditorialiste à France Inter

     Christine Clerc, grand reporter et éditorialiste

     Christophe Gira