Copropriétés dégradées, 3 exemples en Essonne (91)

95 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ce reportage "copropriétés dégradées" à été réalisé dans le cadre la journée nationale d’échanges du Pôle national de lutte contre l’habitat indigne sur le thème : « Sortir de l’habitat indigne dans les copropriétés dégradées » du jeudi 20 septembre 2012 à JUVISY-SUR-ORGE organisée par la DIHAL, La Délégation interministérielle pour l'hébergement et l'accès au logement.
Trois exemples de copropriétés en difficultés en Essonne 91 sont présentés : Grigny 2, 5000 logements Ris-Orangis immeuble de 160 appartements et Maisse village rurale au sud de l'Essonne concernant un pavillon divisé en 12 logements. L'idée étant de répondre à trois question : comment on vit dedans, comment on en est arrivé là, quelle est la stratégie de l’État pour aider ces copropriétés en difficultés à redresser leur situation ?
Dans ce reportage la parole est donnée aux différents acteurs, propriétaire occupants, présidente de conseil syndical, locataires d'habitats indigne, services de l’État : maire, député maire, Agence régionale de santé, Direction départementale des territoires DDT 91, Direction départementale de la cohésion sociale, juge.

0 commentaire