Une histoire de censure, épisode 11

Découvrir le nouveau player
1 318 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Au cœur de l'été 2012, l'IndispensablE Tristan-Edern VAQUETTE a réalisé un très long (plus de six heures...) entretien vidéo en compagnie de Vincent Cabral autour d'un thème qui lui est (malheureusement) cher : la censure.
Il y parle de "Mort aux Juifs" évidemment, la chanson puis le chapitre de "Je gagne toujours à la fin" et par-delà, plus ou moins en vrac et de façon non exhaustive, de Radio libertaire, de Carbone 14, d’anarchie, d’extrême-droite un peu, de Soral, passage obligé, de Dieudonné naturellement, d’Orelsan pour coller à l’époque, de Costes, nul n’en doutait, de "Hitler = SS" parce que d’évidence cela s’impose et puis, pour finir, de sa brillante carrière, du fait d’être malin ou de son prochain – ? – "Deuxième Massacre", sous titré "Une réhabilitation de l’aigreur".

L'entretien intégral paraît depuis le 1er avril 2013 sous forme de feuilleton à raison d'un épisode tous les lundis. Retrouvez tous les épisodes (déjà parus) sur : http://www.crevez-tous.com/censure

À noter : les épisodes 6 à 14 évoquent le premier roman de l'IndispensablE (Je gagne toujours à la fin) qui est consultable en ligne ici : http://www.vaquette.org/roman, en particulier les chapitres 53 (http://www.vaquette.org/roman/roman_hagio.php?id=60) et 61 (http://www.vaquette.org/roman/roman_hagio.php?id=70) dont il est plus particulièrement question dans ces vidéos. Le livre en version papier, lui, est disponible sur cette page : http://www.crevez-tous.com/vpc

À regarder de préférence en HD.

6 commentaires

Ah ! MERCI pour les compliments sur la "technique". Je trouve effectivement que le réa fait du super boulot et que ce n’est pas assez remarqué d’autant qu’en plus de tout ce qui se voit, il y a les heures qu’il passe à réfléchir aux cuts ou au découpage afin de rendre le propos le plus cohérent, compréhensible et intéressant possible. Il s’appelle Vincent Cabral. Bravo à lui, c’est dit.
Par Tristan-Edern VAQUETTE l'année dernière
Faut voir le bon côté des choses, ça va te faire du boulot jusqu'en 2050 à l'aise, et puis question concurrence t'es tranquille, on peut pas dire que ça se bouscule au portillon pour prendre la défense de la liberté d'expression... En tout cas bravo à toi et à ta petite équipe, c'est très bien fait, bien monté et très intéressant à regarder.
Par Scribouillard l'année dernière
@ Scribouillard. Pour le début de ton post : OUI !, et d’ailleurs, le hasard fait que sur Agoravox je viens d’en avoir un exemple patent tout à l’heure, un type a posté un com révisionniste mais inattaquable d’après les termes de la loi puisqu’il utilise tout bêtement (c’est le cas de le dire…) l’ironie ("Je crois que 6 000 000 de juifs + les homos et les gitans = 1 045 000 000 d'européens ont été gazés dans les camps, etc.") quand dans le même temps les dessins de Vuillemin / Gourio sont condamnés. C’est vraiment aberrant et contreproductif. No comment.
Pour mes intentions, bah !, je les explique dans le premier épisode, ce n’est pas du flan, j’avais besoin de cachets d’intermittents, c’est dit et répété. Après, je ne te cache pas qu’en suivant chaque semaine comme spectateur les épisodes quand le réa me les envoie, je suis bien content d’avoir craché tout ça, comme Eminem sur sa mère, juste "to clean up my closet"… Mais quant à l’influence que je pourrais avoir, je te rassure sur ma santé mentale : sans le moindre début de pose, je sais parfaitement que je n’en ai aucune sur les choses et les gens, du moins à une échelle qui pourrait avoir le plus infime sens collectif.
Quant à la situation en France et dans le monde, je n’en sais rien. Étant ici, j’ai tendance à penser que c’est la France qui est sclérosée et réactionnaire au-delà de tout et puis, il y a quelques temps, un spectacle de Dieudonné a été interdit brutalement par la police belge, et puis, Obama vient de déclarer qu’il fallait accepter de perdre un peu de liberté pour obtenir la sécurité en contradiction absolue avec l’une des phrases qui me semblait fondatrice des USA : "Any society that would give up a little liberty to gain a little security will deserve neither and lose both" (Benjamin Franklin). Je crois qu’entre le tout sécuritaire occidental, la dictature chinoise, l’islamisme radical (géographiquement) entre les deux, etc., l’époque n’est pas beaucoup à la liberté dans la plupart des endroits de la planète. Amen.
Par Tristan-Edern VAQUETTE l'année dernière
Quelle tristesse de voir que l'on peut à ce point nier dans la loi française l'intelligence de l'homme, sa faculté à réfléchir et à prendre du recul, pour lui préférer un réflexe animal, stupide, dangereux et qui plus est totalement inefficace quant à son objectif supposé, la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. As-tu espoir de faire changer les choses avec cette série de vidéos ou est-ce simplement, faute d'espérer mieux, quelque chose qu'il te semble nécessaire de dire et d'expliciter, tout en sachant que ça n'aura qu'un impact limité et de toute manière insuffisant pour faire évoluer la loi ? Et (peut-être que j'anticipe sur la suite) sais-tu quelle est la situation ailleurs en Europe à ce niveau là, c'est une tendance générale ou un mal bien français ?
Par Scribouillard l'année dernière
@ Jack. Je sais bien que tu n'y es pour rien et que c'est le principe de la diffusion en épisode qui veut ça, mais ce que tu dis est plus ou moins (plutôt nettement plus qu'un peu moins) ce que j'en conclus dans l'épisode 14 (le dernier consacré au roman). Après, comme tu le dis toi-même, d'une part ces lois sont liberticides et d'autre part, insidieusement, elles sont un appel très concret à l'autocensure car même si dans la réalité la censure n'existe pas, sa menace seule est terriblement efficace sur la plupart des gens (tu vas voir dans les épisodes suivants les conséquences de ces "simples" menaces). Une fois encore, c'est la seule chose que je tiens modestement à montrer ici, pour l'avoir vécu, comment tout ça fonctionne vu de l'intérieur.
Par Tristan-Edern VAQUETTE l'année dernière
Voir plus de commentaires