Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

André Vallini : "L’affaire Cahuzac va continuer à faire du mal (…) à la politique en général"

il y a 5 ans298 views

L'invité politique
le 22 mai 2013 à 8h15 sur Radio Classique et Public Sénat,
André Vallini, sénateur (PS) et président du conseil général de l'Isère
Invité de Michaël Szamès et Guillaume Durand

Extraits

A propos de l’affaire Cahuzac et de la fraude fiscale » :
« L’affaire Cahuzac va continuer à faire du mal (…) à la politique en général, pas seulement à la gauche. Le choc a été violent (…) et je crois que cette affaire va continuer à empoisonner l’atmosphère au moins aussi longtemps que va durer cette enquête parlementaire. »(…)
« Il [Jérôme Cahuzac] doit être blessé, même si cette affaire est de sa propre responsabilité et qu’il a commis une faute grave, on ne sait pas ce que peut penser un homme blessé. » (…)
« Peut-être que l’hypocrisie a existé, en tout cas maintenant je crois que c’est terminé. L’affaire Cahuzac a servi d’électrochoc et les mesures qu’a annoncées François Hollande (…) vont dans le bon sens, c'est-à-dire la fin de l’évasion fiscale (…) et la lutte acharnée contre la fraude fiscale. »

A propos des parlementaires et de la politique du gouvernement :
« Non, [les parlementaires] n’ont pas honte de la politique du gouvernement. Simplement (…) ils sentent un malaise, une colère parfois de la part de nos électeurs, qui ne sont pas encore complètement sur le chemin de l’abandon, il n’y a pas de rejet des socialistes mais il y a une attente très forte. » (…)
« Jeudi soir je suis allé devant le MEDEF, j’ai été applaudi. (…) Les patrons reconnaissent que le gouvernement fait du bon travail. (…) Le socialisme aujourd’hui c’est un socialisme du réel, de la mondialisation économique, de la compétitivité des entreprises. (…) Faire du social c’est bien, (…) mais on ne peut faire du social que si l’on a des résultats économiques. »

A propos du sénat et de Jean-Luc Mélenchon:
« Il y a un problème au Sénat parce que le PS n’est pas majoritaire (...) et les communistes et les écologistes selon les textes ne votent pas avec nous. Ce qui compte c’est que les textes passent. » (…)
« Tant pis si Monsieur Mélenchon continue à vociférer, on le voit dans les sondages : Mélenchon ça ne prend pas. On n’abuse pas le peuple. (…) C’est un tribun populaire qui fait son fond de commerce de la souffrance populaire actuelle (…) mais son projet n’est pas crédible. Aux prochaines élections, Mélenchon ne fera pas le score qu’il espère. »

A propos d’un remaniement au gouvernement :
« J’ai toujours pensé qu’un changement de gouvernement pourrait avoir lieu après les municipales ou les Européennes. »

A propos de Bercy :
« Il y a (…) deux [ministres] qui ont de la personnalité et qui ne sont pas toujours d’accord sur tout, ça a posé quelques problèmes, je cite bien sûr Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg. Je pense que Pierre Moscovici fait du bon travail (…). Arnaud Montebourg a parfois des déclarations intempestives (…) mais la façon dont il se bat pour redresser les entreprises en difficultés mérite d’être saluée. Je pense qu’ils sont complémentaires même si ça provoque parfois quelques couacs. »