tibo

Saint Denis, France
0 playlist
0 abonné
3 116 vues
Tibô Evora
La nouvelle étoile musicale Franco capverdienne ( journal asemana - Février 2006 )

Une douce chaleur insulaire venant du « petit pays » ; c’est la source d’inspiration de Tibô Evora. Un voyage autour des îles du Cap vert sur une musique ou les mots viennent se poser en douceur autant en français qu’en créole portugais.
Tibô Evora exprime donc cette double culture, influencée par les musiques actuelles et ce tout en restant fidèle à l’esprit de la tradition.
Entre blues tropical et chansons françaises, alliant le batuque, la mazurka, la morna, la coladeïra, la samba et ce avec des accents pop, Tibô chaloupe naturellement d’un port à l’autre et l’on voyage volontiers en sa compagnie et celle de ses musiciens.

Tibô Evora - Revue du presse:

@ Tibô Evora, en entonnant des mornas originaires du Cap vert, divulgue sa vision positive des quartiers nord, quand il prophétise « chante gaiement la cité aux couleurs du monde, sur une valse à trois temps du Cap vert »…
Propos recueillis par Eglantine CHABASSEUR - Musiqualité.net - Novembre 2005

@...un répertoire de composition entre chanson française et rythmes du Cap-Vert. Ses textes sont à l’image de ses préoccupations . On y trouve un hommage à la femme africaine, une chanson en l’honneur de la ville où il a grandi « dans la diversité », une autre pour faire connaître le petit village de l’île de Boavista d’où il est originaire, ou pour saluer l’engagement d’Amilcar Cabral, meneur de l’indépendance du Cap-Vert en 1975. Un registre on ne peut plus voyageur.
Anne Roy - Journal L'humanité - Octobre 2005

@ « Tibô Evora a un nom connu et déjà un prénom qui revient souvent dans la bouche des amateurs de morna… » Corinne Neves – Le Parisien – Mai 2002

@ Le plus grand festival africain en France se poursuit en Seine-Saint-Denis… Le cycle « Visages de la Lusophonie » propose trois soirées, tournées tour à tour vers le Cap Vert avec Tibô Evora (le 6 à Montreuil) et Mayra Andrade (le 9 à Epinay-sur-Seine), vers l’Angola avec Lulendo (le 9 à Montreuil) et enfin vers le Brésil avec les chanteurs et guitaristes Silveiro Pessoa en solo et Valdir Santos en quintet (le 15 à Bagnolet).

Journal la terasse - Décembre 2005

Vidéos récentes

Playlists

Playlists à venir

Commentaires

Publier le premier commentaire !
Connexion pour laisser un commentaire.

Recent activity

L'activité de tibo en un coup d'oeil