Principe Actif

Sur la pochette de son deuxième album « La belle se marre » sortie ce printemps, Principe Actif a tatoué la déclaration des droits de l’homme et du citoyen sur le corps d’une femme. C’est le programme du groupe, sa playlist : <br /><br /> Principe Actif envoie sur scène ses chansons-rock électriques et sexy aux mélodies pop partisanes et entêtantes. Pas de slogan ici (ou si peu) mais des textes enthousiastes qui racontent le bonheur de lutter dans l’amour des trois mots inscrits sur les frontons de nos mairies et tatoués sur le bras gauche de leur Marianne. Pour les cinq membres du groupe, chanter la démocratie à faire, ça a toujours été hautement romantique. <br /><br /> Romantique et énergique. <br /><br /> Du Bacardi et autres scènes locales aux Fêtes de l’Humanité parisiennes, on peut toujours compter sur Dom à la batterie et Erwann à la basse pour imposer un groove solide et efficace sur lequel s’éraillent les deux guitares électriques et le violon de Roland, Thierry et Morgane, voix mixtes qui se partagent un chant joyeux, engagé, poétique et volontaire. Cinq artistes citoyens et réciproquement.