siterencontre

En Russie, les femmes, réputées belles selon l’image d’Epinal, souffrent de plus en plus de la solitude. De récentes études sociologiques sur le rapport entre la mortalité masculine locale, les mœurs et le célibat prépondérant des femmes Russes mettent en évidence un état de fait : la femme Russe souffre de célibat chronique.

Tout d’abord, un chiffre frappant, 43% des hommes Russes mettraient sérieusement leur vie en danger avec l’alcool. Selon l'équipe du Pr. David Leon de Londres sur des hommes âgés de 25 à 54 ans habitant dans une ville industrielle typique de l'Oural, Ijevsk, 43% d’entre eux meurent à cause de l’alcool et d’une mauvaise alimentation, qui couplée à l’abus d’alcool fort, n’arrange rien au problème. Hormis la vodka, d’autres liquides pas destinés à être ingérés sont consommés régulièrement : eau de Cologne, produits de nettoyage ou médicaux. Les femmes, déjà victimes du « veuvage » ou de la désertification masculine à cause de la guerre (Tchétchénie…) se retrouvent donc souvent seules, sans homme à marier, ou tout simplement à séduire…

Triste constat pour ces jeunes femmes Russes, qui en plus de ne pas trouver l’âme sœur, perdent souvent leur papa assez jeune : la Russie souffre d’une espérance de vie exceptionnellement basse pour un pays industrialisé : 59 ans pour les hommes et 72 ans pour les femmes !

A Moscou ou à Kiev, les jeunes et jolies femmes Russes s’inscrivent dans l’agence matrimoniale française Eurochallenges.com (Qui compte 15 agences en France), car une véritable chasse à l’homme est ouverte. Il y a dans certaines régions environ un homme pour six femmes… Ca ressemble à un rêve pour vous Messieurs, vu d’ici, mais ce phénomène est sérieux et pose un véritable problème dans beaucoup de villes et villages Russes.