olivier schmitt aka schmito

yoho c schmitto, c’est par ces quelques drôles de mots que g pris l’habitude de me presenter sur nova. oui, ce yoho est un hommage post modern au yooo de will aka the prince of bel air. non, je ne me prends pas pour un rapper, c'est just que schmitt, g toujours trouvé ca trop dur. prendre la premiere lettre de mon prenom, le o de olivier, pour le mettre a la fin de schmitt, c’etait le bon plan pour oublier le traumatique SCHMIIIIIIIIIIITT hurlé par les representants de l’autorité tout au long de ma scolarité. schmitto, c'est quand même + cooool. c ce que j’explique à chaque fois que j’ai à faire à des cailleras restées kéblo sur les schmitts, la police. sinon, avec mon taf de pti clodo de l'info, i mean, de journaliste sur-precarisé / sous-payé, imaginez la phase au téléphone : - allo oui bonjour, jesuisolivierschmittjournalistepourrcanal, je fais un reportage sur le graffiti.... "- hééé, écoute le keum, il est journaliste et en plus son blaze c schmitt… trop dur". vla koi, schmitto, c l’un de mes doubles, l’un de mes a.k.a., olivier schmitt aka schmitto, également connu sous le nom de schmitto.