OumMaryam salafya

Si tu trouves en ta soeur fillah, un défaut qui est prouvé sans aucun doute, alors <br />porte lui le conseil en cachette, sans que ce soit au grand jour. Ne te <br />laisse pas tromper par le chaytan de sorte à en venir à faire sa médisance. <br />Lorsque tu l’exhortes, ne le fait pas en étant content d’avoir pris <br /> connaissance de son défaut, de sorte qu’elle te considère avec égard et <br />respect et que tu la considères avec dédain et rabaissement ! Fais plutôt en <br />sorte que ton objectif soit de la délivrer du péché. Sois triste pour elle <br /> tout comme tu serais triste pour toi si tu découvrais en toi-même un défaut. <br />Il convient que tu préfères qu’ell délaisse son défaut sans que tu ne l’aies <br /> à l’exhorter plutôt qu’ell ne le délaisse parce que tu l’as exhorté. <br /><br />http://www.alminhadj.fr/google/