rizou38

Paroles de Le Mitard<br />Oui, Madame !<br />Il tourne, il tourne en des milliers de pas<br />Qui ne mènent nulle part<br />Dans un monde de béton, aux arbres de barreaux<br />Fleuris de désespoir<br />Inhumain..., rétréci..., sans aucun lendemain.<br />Sa pitance est glissée sous une grille à terre<br />Et dans un bol l'eau... pour qu'il se désaltère.<br />Il est seul..., sans soleil<br />Et n'a même plus son ombre.<br />Infidèle compagne, elle s'en est allée<br />Refusant d'être esclave de ce vivant mort-né.<br />Il tourne... il tourne et tournera toujours<br />Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé<br />Après avoir gémi en une unique plainte<br />Il tombera à terre et se laissera crever.<br />Fleury-Mérogis...<br />Un jour de septembre 1976<br />Où j'existait si peu<br />Que je n'étais même pas "personne"<br />Fleury-Mérogis...<br />Un jour de septembre 1976<br />Où j'existait si peu...<br />Mesrine<br /><br />Je vous vois une larme...!<br />Pourquoi vous attrister ?<br />Pauvre chien me dites-vous !<br />En voilà une erreur...<br />C'est un homme, Madame,<br />Il est emprisonné.<br />C'est celui que vos pairs ont si bien condamné<br />En rendant la justice au nom des libertés.<br />Fleury-Mérogis...<br />Un jour de septembre 1976<br />Où j'existait si peu<br />Que je n'étais même pas "personne"<br />Fleury-Mérogis...<br />Un jour de septembre 1976<br />Où j'existait si peu...<br />Mesrine<br /><br />Je vous vois une larme...!<br />Pourquoi vous attrister ?<br />Pauvre chien me dites-vous !<br />En voilà une erreur...<br />C'est un homme, Madame,<br />Il est emprisonné.<br />C'est celui que vos pairs ont si bien condamné<br />En rendant la justice au nom des libertés.<br />Mesrine<br /><br />Il tourne, il tourne, et tournera toujours,<br />Mesrine<br />Jusqu'au jour où vaincu en animal blessé<br />Mesrine<br />Il tombera à terre et se laissera crever.<br /> <br />Une vie parsemée d’erreurs n’est pas seulement honorable, mais plus utile qu’une vie passée à ne rien faire.