Willy Legaud

« Les « protocoles méta » ont pour hypothèse de départ d’être un mode d’agir, de faire, pour surmonter les procédures habituelles d’exposition, de performance ou de spectacle. Donc ces protocoles sont des embrayeurs pour re-questionner, revisiter ces diverses places, phases, procédures... Ici, dans le contexte "méta" : artistes, commanditaires et publics sont conjointement mobilisés pour expérimenter ensemble. Et davantage que de produire une oeuvre ou un spectacle commun, il est question de co-inventer des modes d’agir, d’expérimenter ensemble des co-productions de soi, de temps, et d’actions, sans se soucier d’une forme stable, mais plutôt en jouant sur le différé/différence des rendez-vous dans le temps et suivant les occasions. Il s’agit d’un processus qui trouve ses formes au fur et à mesure - le mode de fonctionnement est lui-même un dispositif expérimental qui évolue donc dans le temps. Nous agissons par expériences et tâtonnements… Accompagné par le souci permanent de mutualiser nos réflexions et nos pratiques.