pascal gravat

Quivala <br />Au commencement Tabula rasa. Ensuite non pas la déconstruction, mais le débat,la mise en cause, l’exploration. Nous sommes deux . <br />Nous échangeons les hypothèses de sens pour chaque idée, chaque proposition, comme des balles de tennis. <br />Nous suivons un chemin à travers la broussaille des possibles. C’est comme si nous jouions ensemble le jeu sur le sens. <br />Nous sommes souvent plus nombreux. Le couple n’est pas la condition absolue. <br />(Nos collaborateurs ; Danseurs, Comédiens, Scénographe, Vidéaste, Dramaturge, etc. participent à nos discussions). <br />Mais le jaillissement, l’immédiateté, les transports (si nécessaire au processus de création) sont sacrifiés au débat. <br />Dans nos spectacles, nous travaillons toujours accompagnés de textes, de chansons, de films, qu’ils soient seulement visités, cités ou empruntés ou encore franchement étudiés et commentés. Ils sont la source de nos créations, qu’elles que soient leurs natures, chorégraphiques ou théâtrales. <br />Pascal Gravat et Prisca Harsch