pascal japhet

Paskaal est né il y a plus un peu plus de trente ans à Madagascar. Il est fier de ses origines (Betsimisaraka,Sakalava). <br />Il grandit dans une famille de musiciens au son des répétitions de ce qui viendra le « foka mainty band » (Sylvain et Justin Marc) l’une des premières fusions moderne Malgache. <br />Arrivé à paris à l’âge de quinze ans. <br />Il s’intègre vite à des Groupes africains pour la plupart. <br />Paskaal programme et Réalise la maquette d’un album qu’il présente en vain aux Maison de disque : personne ne sait que faire de ce produit Brillant mais inclassable. <br />En attendant il fait des percussions pour son oncle le Bassiste de jazz Sylvain Marc, Graeme Alwright, Justin Vali et D’Gary. <br />Il interprète « y a pas de galère » la chanson du film Triplex de George Lautner. Il accompagne Justin Valli avant de sortir son premier album Solo <br />« Razana » produit à Londres par Paddy Bush et Distrubié par Night and Day. <br />Il retourne à Madagascar pour la promotion , et à cette Occasion il est invité pas Rossy et participe au Tapolakaglady à Tana. <br />Le groupe irlandais Dead Can Dance <br />le remarque et L’emmène sur sa tournée mondiale. <br />Enrichit Par ses expériences, Paskaal Japhet enchaîne avec un deuxième opus <br />« Mahatokia » avant de repartir à Madagascar <br />pour les jeux de la francophonie. <br />Accompagné par le groupe les « Jaguars » <br />Il fait de nombreux concerts dans la province du nord <br />Et participe aux enregistrements de différents artistes : <br />Le grand maître Tianjama, docteur JB, <br />Toto Mwanjani,Fanjava, Medicis, <br />Bruno Camara, Jaojoby…