Antoine Lagneau

“Je préfère les petits matins au grand soir”. <br /><br />Une phrase tellement lue ou entendue que l’on ne sait plus vraiment à qui elle appartient… Disons alors qu’elle appartient à personne et à tout le monde, à toutes celles et tous ceux qui ont envie de se l’approprier pour changer, à leur échelle, la vie et le monde. <br /><br />Dans notre rue, notre quartier, notre ville, à travers nos blogs et nos sites, dans nos engagements citoyens, politiques ou associatifs, à travers les arts que nous pratiquons, tous ces lieux et ces univers sont autant d’espaces pour résister, créer et finalement, transformer notre société. <br /><br />“Je préfère les petits matins au grand soir”, c’est tout cela résumé en une phrase, une phrase où s’entremêlent l’espoir et l’utopie, le quotidien de chacunE et la volonté de touTEs.