olafolafsson

Dans notre monde saturé d'informations, il est important d'y voir plus clair pour ne pas s'y perdre définitivement. La mini -série "Il ne faut pas confondre" nous y aide précieusement. <br />Trois types de ressemblances sont la cause d'un dangereux emmêlement de pinceaux: <br />-la ressemblance dans les noms (ex: Daniel Lanois et Daniel Lavoie) <br />-la ressemblance physique (ex: Julien Lepers et Michael Keaton) <br />-Et un problème de distinction tout à fait subjectif que l'on a parfois sans savoir pourquoi (ex: Nicolas Peyrac et Yves Simon ), souvent depuis tout petit, bien qu'il n'y ait ni ressemblance physique ni de nom. <br />Une quatrième catégorie plus douteuse s'y ajoute: celle des jeux de mots (ex: André Breton et Gérard Lenormand).