Nacer

11,8K vues
0 playlist
0 repost

Article Journal le matin 01 Aout 1999

Exigeant, perfectionniste et solitaire : telles sont les caractéristiques révélatrices de ce jeune chanteur di village Ait Atelli – Larbaa Nath Irathen, un endroit qui a toujours enchanté pas mal de poètes, chanteurs et adeptes d’extase métaphysique à l’heure du coucher du soleil.

La beauté de l’endroit mais surtout le vécu quotidien de ces milliers imesdurar a fini par inspirer notre chanteur et poète Nacer Assam, puisque c’est de lui qu’il s’agit. En effet, il s’est consacré, des années durant, à composer, écrire et produire. Avec un verbe simple et profond, il tente, malgré tout, de nous convier au rêve et à l’espoir dans ses deux albums enregistrés respectivement en 1988 e 1991.

Cet autodidacte se revendique modestement de cette frange d’artiste qui ont choisi l’art à la pacotille et la qualité au succès.

Très passionné par des musiques élaborées prétendant à l’universel sans perdre son âme authentique qui prend racine chez les grands maitres tels Cherif Kadham et Djamel Allam. Dans Tasusmi Ihedren (Le silence qui parle), l’une de ses chansons s’adresse à sa bien-aimée avec une métaphore saisissante la comparant à ce silence qui fait de lui un solitaire endurci.

Dans une autre chanson, Tafat id reghlen, il n’a pas manqué d’étirer le problème identitaire en mettant en exergue la légitimité des revendications du peuple berbérophone quant à la constitutionnalisation de la langue Amazighe.

Actuellement ses chansons passent souvent à la radio chaine II et Beur-FM. Sa musique instrumentale est très sollicitée par les animateurs et réalisateurs de différentes émissions radiophoniques. Il y a lieu d’ajouter aussi qu’un clip de l’une de ses chansons en l’occurrence, asirem n’Tayri (espoir d’amour) a été réalisé par notre unique.
Nacer Assam continue son chemin d’artiste, et ce, malgré les multiples entraves.

Playlists (0)

Cette chaîne n'a pas encore créé de playlist.