Jérémy Mégaly

Depuis sa création, en 1993, la société Meganet Productions s’est résolument engagée sur la voie du mieux-disant musical maghrébin et oriental. Fondée par homme d’affaire performant, mais aussi et surtout mélomane avisé, soucieux de la chose culturelle, la société devient vite une référence de premier plan dans l’organisation de l’événementiel et de spectacles de haute tenue, constituant une fabuleuse caisse de résonance culturelle d’un patrimoine qui souffrait, jusque-là, d’un soutien promotionnel efficace et percutant. Car, au-delà de l’aspect commercial, épaulé par une équipe dynamique et connaisseuse, privilégie, depuis 17 ans, une programmation régulière, accessible et de qualité, offrant une riche palette de musiques, issues d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, et parfois du continent noir, souvent populaires, citadines, traditionnelles ou modernes. Découverte, plaisir sensoriel et visuel, tels sont les autres éléments du cocktail que propose Méganet Productions. <br /><br />Certes, certaines de ces musiques, souvent désignées, à tort, sous le terme générique « arabe », sont plus ou moins présentes sur bien des scènes françaises, mais l’émiettement dans le temps et dans l’espace de multiples concerts permet peu d’appréhender les différenciations vocales et instrumentales. Mais Méganet, qui s’appuie également sur l’avis de grands spécialistes reconnus de divers styles musicaux et au fait des talents émergents, est toujours allé plus haut et plus loin. Signalons-le au passage, en ayant Charles Aznavour et la Troupe du Splendid dans son palmarès a marqué sa volonté d’ouverture la plus large, que nous avons pu applaudir des artistes inaccessibles d’ordinaire, à l’image de Mohamed Abdou, Amr Diab, Warda ou Hakim. A travers des thématiques consacrées au raï, au Maroc ou à la Tunisie, les spectateurs ont pu, à la fois, se délecter du répertoire de leurs stars favorites et s’enthousiasmer sur les couplets de nouveaux talents.