Pierre Rousselet-Blanc

Début 1992, la 5 ferme ses lucarnes, et avec elle s’arrête "Mille et Une Pattes", ma première vraie émission de télévision. Nous croyions tous que l’aventure touchait à sa fin et pourtant une autre commençait, celle du Jardin des Bêtes. Un coup de téléphone du patron de France 3 : "J’aimais beaucoup votre émission, continuez sur ma chaine" et c’est parti pour 6 ans ! D’abord 15 minutes quotidiennes (épuisant), puis 1 heure le samedi matin (trop long) et enfin la bonne formule 26 minutes le samedi. Tout de suite cette dernière solution est payante, nous faisons des scores parmi les meilleurs de la chaine et surtout on prend un super plaisir. Nous sortons des studios pour tourner en extérieur, soit dans ma propriété de Normandie quand il ne fait pas beau, soit dans de jolis coins de France (Vercors, Chartreuse, Port-Cros, Vallée de la Seine), dans des Jardins, des châteaux. Nous faisons de périlleux directs depuis des expositions canines prestigieuses. Nous avons même tourné 4 émissions au Canada. Nos journalistes sont sur les routes pour ramener des sujets pleins de tendresse, d’humour, d’émotion... Je présente, fais découvrir des races, donne des conseils, avec ma complice, la jeune et délicieuse Marie Laure. Mon but est atteint, parler animaux avec sensibilité et sans sensiblerie, faire partager mon amour des bêtes et mon savoir de vétérinaire. Et puis un jour tout s’arrête. La télé, c’est comme ça, ce ne sont plus des amis qui dirigent et fin 1998, nous disparaissons des écrans.<br />Cette chaine est faite pour ceux qui ont aimé se promener dans notre jardin et pour montrer aux plus jeunes ce qu’on peut faire pour émouvoir, faire sourire, apprendre avec ce moyen extraordinaire qu’est la télévision.<br />Et un grand merci a ceux qui nous ont aidé à faire vivre cette belle aventure...