clementine limperani

Je n'ai rien à decrire aux paranos moutonnés et victimes <br /><br />A spessu conquista mai sottumessa !