Eldamso

Bienvenue sur la page de VANESSA AND THE O's... <br />video clips, photos, projets, fun... <br />http://www.myspace.com/vanessaandtheos <br /><br />Album du mois : Rock & Folk <br />Album de la semaine : les Inrocks etc.... <br /><br />**LES INROCKUPTIBLES-------------------------------------------------------------->Vanessa Contenay-Quinones, Parisienne exilée à Londres, incarne jusquà létourdissement cet éternel hiatus entre le rock et la France, entre le fantasme Stones & Velvet et la réalité Stone & Charden. A limage de son brillant single bilingue, La Bagatelle, qui décapsule ce premier album mi-soda mi-poison, Vanessa na pas vraiment décidé de quel côté de la Manche ou sur quelle rive de lAtlantique penchait le plus volontiers son cur, illustrant inconsciemment cette indécision en allant faire équipe avec des musiciens neutres, suédois, renforcés toutefois par le guitariste, ex Smashing Pumpkins, James Iha. Composite hybride mais, heureusement, fort réussi , La Ballade dO regarde donc en alternance dans une double direction : Bardot ici, Nico là-bas, la pop pigeonnante joliment boudeuse ou lévanescence hautaine façon Chelsea Girl, la Madrague ou la Factory. La jeune fille, il faut dire, a du répondant : il y a quelques années, elle a réussi à séduire lours Lou Reed en personne le temps dune reprise italo-disco de Sunday Morning (si, si), et, plus récemment, elle fut invitée le temps dun caméo glaçant à pénétrer les ténèbres de Scott Walker. Autant dexpériences paranormales qui lui confèrent une assurance, un certain crédit crédible, dont cet album culotté est lémanation directe. Bizarrement, lune des réussites criantes est la chanson la plus authentiquement variété française ORTF, Charlie Charlie, qui sonne plus Sylvie Vartan 70 que nature, cette histoire cucul parvenant on ne sait pourquoi à émouvoir lartichaut qui sommeille en tout homme. Les arrangements caniculaires et étincelants les guitares de Iha fêtent à elles seules le 14 juillet de larpège comme la voix émerveillée de Vanessa font plutôt pencher lalbum vers la lumière, la pop, que vers les bas-fonds velvetiens dont elle se contente deffleurer lécume odorante. Privilégiant finalement lO pétillante à lO trouble.>> Christophe Conte, LES INOCKUPTIBLES <br />