Esa

afro-soul / funk / Makossa du Cameroun<br /><br />ESA (à prononcer ESSA) est un terme qui, chez les SAWA du sud-ouest du Cameroun, signifie magie évocatoire autrement dit contact avec l’au-delà.<br />C’est le nom de scène « mystique » choisi en 1986 par Georges DAYAS WONJAMOUNA et Stéphan DAYAS NGUÉA, deux frères originaires de Douala, la capitale économique du Cameroun. <br />Nés dans une famille de musiciens (leur grand père fut guitariste du temps où le Cameroun était sous protectorat allemand), Georges et Stéphan ont naturellement baigné dans les musiques africaines en vogue pendant les années 1960 (Makossa, Hi-life, Afrobeat, musique congolaise) mais aussi grâce à leur père, grand mélomane et amateur de Soul, Rhythm and Blues et Jazz importé du Nigéria voisin.<br />Ces courants musicaux seront la principale source d’inspiration vocale de Stéphan, le chanteur d’exception du groupe, et Stevie Wonder, Donny Hattaway, James Brown ses modèles.<br />Le premier album d’ESA, A MUTO, paraît en 1986 au Cameroun. Il marque un tournant du Makossa et conquiert immédiatement l’adhésion du public. Mêlant Rn’B, soul, zouk, makossa, hi-life, et d’autres rythmes africains, ESA a été à l’origine de plusieurs tubes, célèbres jusqu’en Côte d’Ivoire ou au Gabon : Éyayé, A Muto, Ndima, Ishuara, Kaka Muléma (Hold on), Esoka (They Will Never Know)...<br />Depuis la disparition de son frère il y a plusieurs années, Stéphan incarne seul l’âme du groupe et perpétue son œuvre. <br />Il nous revient en 2013 avec JULIA, un septième album varié aux accents urbains contenant, entre autres, une nouvelle version de son tube de 1987 ÉYAYÉ et une touchante chanson sur son fils autiste CARL.<br />Mais, ESA c'est avant tout du "LIVE" et un show assuré de main de maître par Stéphan DAYAS, une voix et une musique au service d'une gestuelle incomparable...