Cristina Marocco

Connue pour son duo inoubliable avec Marc Lavoine « J’ai tout oublié », Cristina Marocco, la belle italienne, a depuis fait son chemin… Après plusieurs années passées à rechercher une couleur artistique personnelle et libre, Cristina nous livre un nouvel album intimiste et acoustique « Je te dirais que tout est beau », qui a sans aucun doute la saveur de l’accomplissement. Une source d’inspiration déterminante pour l’artiste a été le regard du Cinéaste Maurice Pialat. Son Court-métrage « L’amour existe » qui relate la vie de misère et d’ennui des travailleurs qui peuplent la banlieue parisienne au début des années soixante, lui a inspiré la chanson éponyme, et sert de fil conducteur à cet album. Oscillant entre le français et l’italien, entre solitude et espoir, souvenirs et départs, ce nouvel album de Cristina Marocco nous embarque à travers un périple musical et poétique dans les arcanes de sa mémoire. Nous sommes à bord du train de l’humanité, là où se croisent et se forgent les destins de chacun, plus précisément, de chacune. Douze femmes racontent leurs histoires les plus intimes, qu’il s’agisse d’une ouvrière assommée par l’ennui de son travail, ou d’une autre qui se souvient de sa jeunesse meurtrière sur un air de milonga. Mais il y a aussi la jeune femme sensuelle qui écoute la neige tomber en compagnie de l’homme aimé, qui se réconforte dans le privilège d’un sentiment fort et partagé. Une autre attend son amant, ivre du parfum que son corps lui a laissé.