Valentin Gödel Escher Bach

Six concerts <br /><br />Avec plusieurs Instruments <br /><br /> Dédiés <br /><br />A Son Altesse Royalle <br /><br /> Monseigneur <br /><br /> CRETIEN LOUIS <br /><br />Marggraf de Brandenburg & c. & c. & c. <br /><br /> par <br /><br />Son très-humble & très obeissant Serviteur <br /><br /> Jean Sébastien Bach <br /><br /> Maître de Chapelle de S.A.S. le <br /><br /> prince regnant d'Anhalt-Coethen. <br /><br />---------------------- <br /><br />A Son Altesse Royalle <br /><br /> Monseigneur <br /><br /> CRETIEN LOUIS <br /><br />Marggraf de Brandenburg & c. & c. & c. <br /><br /> Monseigneur. <br /><br />Comme j'eus il y a une couple d'années, le bonheur de me faire entendre à Votre Alteße Royalle, en vertu de ses ordres, & que je remarquai alors, qu'Elle prenoit quelques plaisir aux petits talents que le Ciel m'a donné pour la musique, & qu'en prenant congé de Votre Alteße Royalle, Elle voulut bien me faire l'honneur de me commander de Lui envoyer quelques pièces de ma Composition : j'ai donc selon Ses très gracieux ordres, pris la liberté de rendre mes très-humbles devoirs à Votre Alteße Royalle, par les présents Concerts, que j'ai accomodés à plusieurs Instruments ; La priant très-humblement de ne vouloir pas juger leur imperfection, à la rigueur du goût fin et délicat, que tout le monde sçait qu'Elle a pour les pièces musicales ; mais de tirerplutot en benigne Considération, le profond respect, & la très-humble obeissance que je tache à Lui témoigner par là. Pour le reste, Monseigneur, je prie très humblement Votre Alteße Royalle, d'avoir la bontè de continüer Ses bonnes grâces envers moi, et d'être persuadèe que je n'ai rien tant à coeur, que de pouvoir être employé en des occasions digne d'Elle et de son service, moi qui suis avec un zèle sans pareil <br /><br /> Monseigneur <br /><br /> De Votre Alteße Royalle <br /><br /> Le tres humble & tres obeissant Serviteur <br /><br /> Jean Sebastian Bach <br /><br /> Coethen, le 24 mars 1721