Philippe Landeux

Je suis né, non pas physiquement, mais idéologiquement, le 4 décembre 1997. C'est ce jour que j'ai ouvert les yeux sur la matrice dont le véritable nom est Largent. <br /><br />Je suis l'auteur d'une théorie politico-économique, le Civisme, qui se présente en deux parties, en deux livres : « Réquisitoire contre Largent ou théorie de l'Egalité » et « Le Civisme ou théorie de la Cité ». Le premier explique « Pourquoi » dénoncer Largent et prôner l’Egalité ; le second, "Comment" anéantir Largent et instaurer l’Egalité. <br /><br />Je ne dis pas « abolir l’argent » ou « abolir la monnaie », comme on l'entend souvent. Largent — la croyance que la notion de valeur (marchande) est nécessaire pour changer — ne se réduit pas à la monnaie. On n’abolit pas une croyance : on l’étouffe, on la supplante, on l’anéantit. Parler d’« abolition », c’est faire référence exclusivement à la monnaie, donc ignorer la véritable nature de Largent, donc être incapable de renverser le système, donc s’agiter en vain. L’Egalité, l’anéantissement de Largent, entraînera l’abolition de la monnaie, mais la réciproque est fausse si l’objectif est uniquement l’abolition de la monnaie.