Idir Aït Arezki

Kabyle et fier de l'être, pas arabe, pas algérien et surtout pas musulman. Le sang qui coule dans mes veines n'a rien à voir avec celui d'Oqba ibn-Nafa. Mes ancêtres se prénoment Dihya, Yugurten, Masnsen et Aksel.