Francis YAOUNDE

<br />Il y a à peine soixante ans la scène était la seule manière pour les artistes de s’imposer au public. Il fallait une énergie, une puissance et une personnalité hors du commun. Francis YAOUNDE semble importé de cette belle époque ; Le public, il le hume, il le ressent dans ses tripes, il l’emballe à sa guise. C’est un personnage haut en couleurs, attachant, une personnalité. <br /><br />Quant il chante ses sujets favoris « la paix, le partage, la fraternité, la solidarité » ça vient du cœur. <br />C’est un instinctif. <br /><br />Le TROPIC SHOW PARIS offre jusqu’à trois heures de concert endiablé et de terreur musicale où se mêlent adroitement percussions, claviers, guitares, batterie, saxos et balafon kora. Si l’oreille trouve dans cette musique un plaisir intense l’œil n’est pas laissé pour compte. En effet les musiciens exercent leur art en tenue traditionnelle et les danseuses ponctuent le spectacle de chorégraphies authentiques où se mélangent grâce, transe et où les corps se plient dans une danse guerrière. <br /><br />Après son passage sur Radio France Internationale, Radio Africa n°1, RFO Antilles et de nombreuses radios nationales (Burkina Faso, Cameroun, Togo, Sénégal, Gabon, Niger, Bénin), 2010 s’annoncent très chargés. Outre une série de clips, en perspective la sortie de son dernier single actuellement en préparation en studio, avant sa grande tournée africaine 2010-2011 au BENIN, TOGO, BURKINA, NIGER et bien d’autres pays qui s’apprêtent à le recevoir. <br /><br />Francis YAOUNDE ne veut pas sortir un album pour « vendre du disque » autour d’un titre phare mais pour diffuser au plus grand nombre la culture de la « world music ». Il veut prolonger le plaisir qu’il donne aux spectateurs lors de ses concerts. Pour lui le public arrive dans un concert avec de la joie il doit repartir avec de la joie dans les yeux et dans le cœur. <br /><br />