Dagoba54

Ode à Karen Dalton <br /><br />A toi qui cherchais la vraie vie derrière les collines et les pluies du Colorado, d'est en ouest tu as allumé la grande Nuit Américaine, tu brilles maintenant, étoile déchue de l'Amérique perdue, pour les hobos et les beatmen, déesse de misère, femme de richesses, tu brilles Karen, tu brilles plus loin que la folie elle-même... <br /><br />Sad August <br /><br />Et Août s'écoule comme une larme <br />Emportant ce qui reste d'été <br />La prose comme une lame <br />Dispersant ce qui a été <br /><br />Jamais la pluie ne cesse, <br />L'amour sur le pavé, <br />La tendresse cachée, <br />Jamais la pluie ne cesse, ne cesse de tomber. <br /><br />Et Août se goûtera comme une arme, <br />On oubliera ce qu'est l'été, <br />On gardera tout au fond de l'âme, <br />Les amours au silence gardées, <br /><br />Jamais la pluie ne cesse, <br />L'amour sur le pavé, <br />La tendresse cachée, <br />Jamais la pluie ne cesse, ne cesse de tomber.