We use cookies to offer an improved online experience and offer you content and services adapted to your interests.
By using Dailymotion, you are giving your consent to our cookies.
Collectif Democratie et Libertés
motionmaker Paris, France
Le gouvernement a annoncé le triplement du nombre de caméras sur les voies publiques et la Mairie de Paris approuve le plan « 1000 caméras pour Paris » de la Préfecture de Police, consistant à implanter 1226 caméras dans les rues et sur les places de notre ville. Avec la multiplication des caméras, nous assistons à la mise en place d’un contrôle généralisé des individus, sans avoir aucune garantie sur l’utilisation des images enregistrées.

Les problèmes de sécurité mis en avant pour justifier ce plan de la préfecture ne trouveront pas de réponses avec des caméras. Les études existantes le montrent bien.

Pire, les techniques numériques de surveillance sont de réelles menaces pour les libertés des personnes.

Aujourd’hui, la Mairie de Paris relaie cette dérive, après quelques réunions confidentielles de concertation sur les emplacements des caméras, sans même consulter les Parisiens sur le principe du recours à la vidéosurveillance.

Nous exigeons que la Mairie de Paris mette en oeuvre la « transparence » et la « concertation » si souvent prônées. Ce plan de la préfecture a des objectifs flous et un coût exorbitant (85 millions d’Euros).

Un débat sur les enjeux de la surveillance par caméras entre la Mairie de Paris et les citoyens est indispensable.