Jean CARLIERI

PROTECTION DES US AGES SUR : http://jeancourteligne.rmc.fr<br /><br />Au fond de votre oubli je reviendrais vous voir<br /><br />Vous dire que je suis là, je ne suis pas parti<br /><br />Que ce n’est pas parce que, on ne peut plus me voir<br /><br />Que j’ai perdu de moi toutes les réparties.<br /><br />Je viendrais vous redire combien je vous aimais<br /><br />A vous qui certains jours ne pensiez plus à moi<br /><br />Vous qui juriez pourtant ne m’oublier jamais<br /><br />Lorsqu’à l’enterrement vous lâchiez vos émois.<br /><br />Vous le pensiez c’est sûr et puis le temps et l’âge<br /><br />A fait qu’en vos esprits je suis un disparu<br /><br />Ce pauvre être sur qui à la vue d’une image<br /><br />Vous dites que les maux vous n'avez jamais cru.<br /><br />Vous pensez que bien mort je n’entends rien de vous<br /><br />Et pourtant me voici je reviens dans vos nuits<br /><br />Et ce n’est pas l’envie qui manque je l’avoue<br /><br />De venir vous causer de merveilleux ennuis.<br /><br />Venir dire vos fautes en les rêves profonds<br /><br />De la tendre compagne qui dort à vos côtés<br /><br />J’y pense quelques fois mais me dit dans le fond<br /><br />Que le temps donnera ce que vous méritez.<br /><br />Je voudrais rappeler que mon temps sur la terre<br /><br />A été parfois triste en vie de solitude<br /><br />Parce que vous critiquiez alors mon caractère<br /><br />Héritage transmis j’en ai la certitude.<br /><br />Je pourrai me venger, je pourrai faire du mal<br /><br />Mais du lieu où je suis-je n’en ai plus envie<br /><br />Je veux vivre ma mort de façon très normale<br /><br />Et puis tant pis si vous, vous ratez votre vie.<br /><br />L’éternel n’est point, on se retrouvera<br /><br />Et en toute quiétude alors nous parlerons<br /><br />On reverra le temps, on se reparlera<br /><br />De ces tristes instants où rien ne tournait rond.<br /><br />Du fond de votre oubli, à l’instant du réveil<br /><br />Vous aurez mon image, en rêve, en cauchemar<br /><br />Et ouvrant la fenêtre vous fixerez le ciel<br /><br />En me cherchant là haut si j’y suis par hasard.<br /><br />Je peux dire que le morts ne sont jamais bien loin<br /><br />Et s’ils étaient méchants tout cela se saurait<br /><br />Ils sont là pour aider si vous avez besoin<br /><br />Où pour écrire les mots que je viens d’étirer.